Quelles techniques de médias sociaux les startups peuvent-elles intégrer dans leurs stratégies de vente ? C’est vraiment une question fantastique car elle met en évidence un changement remarquable dans la façon dont les gens interagissent entre eux et avec les entreprises qu’ils aiment. Il y a quelques années encore, une petite entreprise se contentait d’avoir un joli site web, une expérience de paiement sans friction et une solide connaissance de l’optimisation des moteurs de recherche et du marketing.

Cela a fonctionné parce que cela correspondait à la façon dont les gens faisaient leurs achats et achetaient. Même s’ils ont été découverts ailleurs, ils ont toujours commencé à faire leurs achats avec intention.

Les éléments ci-dessus sont tous des outils encore incroyablement puissants, et sont en fait des enjeux de table pour une présence compétente en matière de commerce électronique. Ce qui a changé, cependant, c’est que les gens passent maintenant une grande partie de leur temps sur et dans des réseaux sociaux construits autour de leurs intérêts et de leurs relations. En conséquence, le processus d’achat est passé d’un processus motivé en grande partie par le désir de trouver quelque chose à un processus davantage basé sur la rencontre de clients avec des choses qui font partie de l’expérience qu’ils ont déjà créée pour eux-mêmes. En bref, l’intention et la découverte sont plus étroitement liées. Le défi est d’être là avec ces clients quand cela compte.

Voici quatre techniques pour toute petite entreprise cherchant à intégrer les médias sociaux dans le processus de vente :

Adaptez votre stratégie sociale à votre client

L’essentiel est que tous les réseaux sociaux ne sont pas adaptés. Votre principal client est-il un professionnel du recrutement ou de l’éducation ? Un adolescent ? Une mère moderne qui cherche une bonne recette de biscuits ? Votre client est peut-être un leader d’opinion averti ou un adepte précoce de la technologie. Chacune de ces descriptions correspond à une plateforme de réseau social particulière — LinkedIn, Instagram, Pinterest et Twitter dans cet ordre — et peut vous indiquer laquelle est la meilleure pour votre entreprise. Choisissez en conséquence, commencez à écouter les problèmes que vous pouvez résoudre et partagez des conseils utiles. La première étape consiste à gagner la confiance.

Créez le bon contenu au bon volume

Une stratégie sociale efficace nécessite du contenu – plus il est original et engageant, mieux c’est. (Conseil : toujours inclure un visuel). En fonction de l’identité de votre client, vous devrez trouver un équilibre entre la fréquence et les formats de publication. Ne comptez pas non plus sur le pouvoir de rediffusion ou de tweet de matériel de tiers. Il s’agit de vous engager auprès de vos clients, d’ouvrir un compte personnel, d’avoir des conversations et de vous familiariser avec les normes et les attentes de la communauté.

N’oubliez pas, bien sûr, que trop ou trop peu peut être tout aussi préjudiciable à l’objectif. Si vous faites constamment des commentaires et qu’il est clair que vous voulez simplement que les gens se rendent sur votre site, vous risquez de rebuter les clients potentiels. Sachez également que les différents réseaux sociaux ont des fonctions différentes : un tutoriel bien conçu peut être le moyen de gagner le cœur des clients sur LinkedIn, mais la publication d’un code de réduction limité dans le temps peut être la meilleure solution dans l’environnement Twitter.

Construisez votre réseau

Il n’y a pas deux façons de procéder ; vous devrez vous atteler à la tâche ardue de construire votre réseau. Le meilleur conseil que je puisse vous donner ici est de créer des objectifs quotidiens, hebdomadaires et mensuels afin de vous engager dès le départ à un rythme d’engagement. Faites une recherche sur les sites sociaux pertinents pour trouver des personnes qui parlent de votre secteur d’activité ou qui utilisent des mots clés connexes. Ensuite, commencez à les retweeter, à répondre aux questions qu’ils posent ou à partager quelque chose qu’ils disent et que vous trouvez intrigant. En contribuant aux conversations de vos prospects, vous les renforcez et ajoutez de la valeur à leur réseau.

Relier à l’entreprise

Bien sûr, tout cela n’a pas d’importance si les ventes ne connaissent pas de hausse, et cela vient du fait que l’on peut éventuellement lancer des appels à l’action aux clients et aux non-clients. C’est un point important. La nature des médias sociaux fait que ce ne sont pas toujours vos clients, mais plutôt les amis de vos clients, qui peuvent exercer le plus d’influence. Si ces amis aiment ce que vous avez à dire, ils peuvent, en fait, faire une partie de vos ventes à votre place.

En fin de compte, les relations sont beaucoup plus importantes que les pistes lorsque vous vendez par le biais des médias sociaux. Les gens partagent beaucoup d’informations, et si vous prenez le temps d’écouter ce qu’ils disent, vous serez dans la meilleure position possible pour avoir des conversations significatives avec les bonnes personnes, et leur offrir “juste ce qu’ils veulent ou ce dont ils ont besoin à ce moment”.

C’est de ce dernier point que provient la véritable innovation, et c’est là que nous verrons le plus d’investissements et de changements au cours des 6 à 12 prochains mois. La plupart des grands réseaux sociaux jouent de plus en plus avec l’idée de boutons d’achat intégrés pour créer des expériences d’achat contextuelles au sein de leurs plateformes. Il s’agit là d’une “fin de jeu” incroyablement puissante pour la stratégie sociale. Imaginez que vous ayez identifié votre

2020-09-07